Après les produits phytosanitaires dans les eaux de surface, les médicaments sont à leur tour retrouvés dans les rivières et les puits.

© Cirad

Des traces de médicaments dans l’eau de Yaoundé

Mis à jour le 11.06.2019

©

Bloc de texte

Des scientifiques ont eu une idée originale pour mettre en évidence la pollution des ressources en eau de la capitale camerounaise : rechercher les traces de médicaments dans les rivières et dans les puits, témoins d’une contamination par les effluents domestiques. La qualité des ressources en eau est en effet une préoccupation sanitaire majeure dans les grandes villes africaines. En cause ? Le développement des infrastructures d’assainissement qui ne parvient souvent pas à suivre la croissance effrénée de la population urbaine.

Les spécialistes ont ainsi découvert la présence de molécules pharmaceutiques(1), tout comme ils avaient précédemment découvert celle de produits phytosanitaires liés au maraîchage urbain dans les eaux de surface. Et si ces dernières sont peu utilisées, celles des puits contribuent à l’approvisionnement en eau de boisson des habitants de Yaoundé.

Ces premiers résultats soulèvent donc une question de santé publique et environnementale.


Note :

1. Perrine Branchet et Nancy Ariza Castro,Hélène Fenet, Elena Gomez, Frédérique Courant, David Sebag, Jacques Gardon, Camille Jourdan, Benjamin Ngounou Ngatcha, Ives Kengne, Emmanuelle Cadot & Catherine Gonzalez. Anthropic impacts on Sub-Saharan urban water resources through their pharmaceutical contamination (Yaoundé, Center Region, Cameroon), Science of the Total Environment, 10 avril 2019, DOI : 10.1016/j.scitotenv.2018.12.256


Contact : Emmanuelle Cadot