mosaïque de forêts-savanes au Gabon (Bas Ogooué)

La vapeur en formation (visible au centre de l’image) est l’illustration la plus visible des échanges entre la canopée des forêts tropicales (ici au Gabon) et l’atmosphère.

© IRD/Nicolas Barbier

La canopée feuillue des forêts tropicales

Mis à jour le 16.09.2019

Nelly Sirri, première auteure de l’étude, du laboratoire Laboratoire de Botanique systématique et d’Ecologie de l’université de Yaoundé au Cameroun, a passé plusieurs mois en forêt à compter, peser et scanner plus d'1 million de feuilles !

© IRD/Nicolas Barbier

Bloc de texte

Alors que les feux continuent d’embraser l’Amazonie, une étude(1) vient bousculer les idées reçues sur la canopée des forêts tropicales. Plus exactement, elle suggère que le feuillage à la cime des arbres pourrait être plus important qu’il n’était admis jusque-là. Pour parvenir à cette conclusion, Nicolas Barbier, écologue à l’AMAP, et ses collègues ont eu recours à une méthode dite d’échantillonnage destructif pour calculer l’index de surface foliaire (ISF) d’une forêt semi-décidue ?caractérisée par la présence d’espèces d’arbres restant défeuillés une partie de la saison sèche du sud-est du Cameroun : ils ont ainsi analysé 61 arbres appartenant aux 13 espèces les plus abondantes.

Les chercheurs ont pesé l’ensemble des feuilles de chaque arbre, et procédé au comptage des feuilles et calcul de la surface foliaire sur un sous-échantillon. Les valeurs obtenues pour l’ISF se sont avérées plus élevées que celles prédites par les modèles (jusqu’à 13m² de feuilles par m² de sol). Ces résultats, qui militent en faveur d’une réévaluation des modèles théoriques et numériques des forêts tropicales, sont d’autant plus importants que l’ISF est un reflet de la productivité de l’écosystème et des échanges d’énergie, d’eau et de carbone avec l’atmosphère.

Canopée d'une forêt décidue

© IRD/Nicolas Barbier

La canopée de la forêt tropicale étudiée, au sud-est du Cameroun, ici lors de la saison sèche, abrite un feuillage plus important que prévu.


Notes

1. N. F. Sirri , M. B. Libalah, S. Momo Takoudjou, P. Ploton , V. Medjibe, N. G. Kamdem, G. Mofack, B. Sonké, and N. Barbier, Allometric Models to Estimate Leaf Area for Tropical African Broadleaved Forests, Geophysical Research Letters, 11 juillet 2019


Contact :  Nicolas Barbier, AMAP