Le dividende démographique peut permettre d’enclencher un mécanisme de développement économique et d’émergences, si des politiques de formation adaptées ont été menées au moment opportun.

© IRD/Thibaut Vergoz

Le dividende démographique

Sommaire

J'aime

1

Mis à jour le 15.07.2019

La période qui suit immédiatement la transition démographique peut constituer une belle fenêtre d’opportunité économique. Si les conditions sont réunies pour en faire un levier de développement, on parle de dividende démographique.

Bloc de texte

L’histoire des populations montre que toutes les sociétés finissent par passer d’un régime de mortalité et fécondité élevées à un régime de mortalité et fécondité faibles1. C’est ce que l’on appelle la transition démographique. « Dans la plupart des cas, la baisse de la mortalité se produit avant celle de la fécondité et entraine, ce faisant, une phase de forte croissance démographique, indique le démographe Marc Pilon. La durée de cette phase et son incidence sur l’accroissement de la population sont très variables selon les pays. » L’Europe a ainsi connu sa transition démographique du milieu du XVIIIe siècle à la fin du XIXe, l’Asie il y a une trentaine d’années, et l’Afrique subsaharienne la vit pleinement de nos jours.

Mécaniquement, la baisse de la fécondité à l’origine de la transition démographique entraine une évolution de la structure par âge de la population : la pyramide des âges se rétrécit à la base. Le rapport est alors en faveur de la population d’âge actif (15-64 ans) qui se trouve plus nombreuse que celle des inactifs (enfants et personnes âgées). De ce fait, les besoins des groupes les plus jeunes, notamment en matière d’éducation et de formation, nécessitent beaucoup moins d’investissement, tant de la part de l’État que des familles :  davantage de ressources sont disponibles pour investir dans le développement économique du pays et pour contribuer au bien-être familial. Cette évolution démographique crée ainsi ce que les économistes appellent une fenêtre d’opportunité : c’est l’occasion d’enclencher un véritable processus de développement socio-économique, mais à condition, et seulement à condition, de mener des politiques volontaristes en matière d’éducation, de formation, d’insertion sociale et économique permettant aux jeunes adultes de trouver un emploi. Cette conjonction favorable s’appelle le dividende démographique. Il peut se traduire par une croissance économique accélérée, susceptible d’enclencher un véritable processus d’émergence du pays.

L’exemple vertueux le plus cité est celui de la Corée du sud, qui s’est hissée en quelques décennies au rang de pays émergent, puis de pays développé, en s’appuyant sur son dividende démographique. « Si tous les pays connaissent une transition démographique, pour autant le dividende démographique ne se produit pas nécessairement. Encore faut-il pour cela que les responsables politiques sachent saisir la fameuse fenêtre d’opportunité en adoptant les mesures nécessaires au bon moment ! », conclut Marc Pilon.


Note : 
1. À la faveur des progrès nutritionnels et sanitaires


Contact : Marc Pilon