Santé

7 résultats

Les chauves-souris, au cœur des coronavirus

Le trypano dans la peau

Le trypanosome, parasite responsable de la maladie du sommeil et transmis par la mouche tsé-tsé, est parfois indétectable chez certains individus. Une nouvelle étude menée en République de Guinée auprès de malades et de porteurs sains montre qu’il pourrait se cacher dans la peau. Cette découverte...

Coronavirus : un test pour tous les déceler

Identifier en une seule fois si un patient a été exposé à différents coronavirus, c’est ce que permet un nouveau test sérologique, aux résultats plus fiables que la technique Elisa. Conçu rapidement grâce à l’expérience acquise dans la lutte contre Ebola, le test fera partie de la panoplie d’outils...
entrée d'un marché avec plusieurs étals, une femme de dos portant un énorme panier sur la tête

Grandes villes subsahariennes : alimentation variée et publicités « nocives »

Contrairement à ce qui était supposé jusque-là, si la population des grandes villes subsahariennes est victime de la malbouffe, ce n’est pas parce qu’elle fait face à une pénurie de produits sains. Une étude menée par une équipe internationale de chercheurs montre en effet que ces aliments sont...

Maladie du sommeil : quand les parasites trompent notre système immunitaire

2030 : c’est à cette date que l’OMS s’est donné pour objectif d’avoir éliminé la transmission de la maladie du sommeil à l’homme. Pour y parvenir, les chercheurs de l’unité INTERTRYP tentent de comprendre les facteurs biologiques, écologiques et socio-environnementaux responsables de cette maladie...
Un laborantin guinéen, équipé de protections biologiques – masque et longs gants montants-, assis à la paillasse carrelée d’un laboratoire, devant une fenêtre, effectue des analyses médicales, sous le regard de deux hommes en blouse blanche, vraisemblablement des soignants ou des formateurs.

Des technologies contre les épidémies virales en Afrique

Les médicaments en Afrique de l’Ouest : où placer la frontière entre le formel et l’informel ?

Il convient de rappeler tout d’abord que ce qui est appelé variablement « marché informel », « marché parallèle », « marché noir » ou encore « médicaments de la rue » a émergé dans les pays francophones d’Afrique de l’Ouest il y a déjà plusieurs décennies. Ce phénomène est apparu notamment au Bénin...