Santé

8 résultats

Maladie du sommeil : une bataille de gagnée mais la lutte continue…

Le trypano dans la peau

Le trypanosome, parasite responsable de la maladie du sommeil et transmis par la mouche tsé-tsé, est parfois indétectable chez certains individus. Une nouvelle étude menée en République de Guinée auprès de malades et de porteurs sains montre qu’il pourrait se cacher dans la peau. Cette découverte...

Maladie du sommeil : quand les parasites trompent notre système immunitaire

2030 : c’est à cette date que l’OMS s’est donné pour objectif d’avoir éliminé la transmission de la maladie du sommeil à l’homme. Pour y parvenir, les chercheurs de l’unité INTERTRYP tentent de comprendre les facteurs biologiques, écologiques et socio-environnementaux responsables de cette maladie...

Maladie du sommeil : enquête sur un « unusual suspect »

L’agent pathogène de la maladie du sommeil est transmis par la mouche tsétsé. Son nom ? Trypanosoma brucei, un parasite qui compte diverses sous-espèces. Vincent Jamonneau et Thierry De Meeûs de l’IRD tentent de cerner l’une d’elles, Trypanosoma brucei gambiense 2, qui ne serait peut-être pas celle...

L’odyssée des plantes sauvages et cultivées

Dans un livre très illustré, Serge Hamon donne une vision synthétique de l’histoire au long cours que constitue l’odyssée des plantes sauvages et cultivées. L'ouvrage en retrace le fil des évolutions biologiques, génétiques et sociétales. L'auteur revient ici sur quelques idées phares développées...
étal marché ignames

L’origine de l’igname africaine décryptée

raphia-textilis

Évaluer la menace sur les palmiers africains

Plante aux multiples usages, le palmier constitue une ressource économique importante. Une étude révèle que les 66 espèces de palmiers africains actuellement connues présentent peu de risque d’extinction à l’échelle du continent. Une bonne nouvelle qui ne doit pas cacher des risques locaux de...
depistage-maladie-du-sommeil

Maladie du sommeil : génétique et diagnostic

Les populations afro-américaines sont porteuses d’une modification génétique favorisant les maladies rénales mais qui protège face à la maladie du sommeil. Cette particularité ouvre la voie à l’élaboration de nouveaux outils de diagnostic.