Santé

7 résultats

Le virus de la dengue manipule les phospholipides

En croisant leurs compétences en infectiologie et en métabolomique, des chercheurs sont parvenus à décrire comment, lorsqu’il infecte les moustiques du genre Aedes, le virus de la dengue modifie les voies de production des phospholipides, des molécules constitutives des membranes des cellules.

Coronavirus : un test pour tous les déceler

Identifier en une seule fois si un patient a été exposé à différents coronavirus, c’est ce que permet un nouveau test sérologique, aux résultats plus fiables que la technique Elisa. Conçu rapidement grâce à l’expérience acquise dans la lutte contre Ebola, le test fera partie de la panoplie d’outils...
Coronavirus

Covid-19 : la nécessaire stratégie One Health

Si la pandémie se poursuit, le risque que d’autres animaux se trouvent infectés par le Sars-Cov-2 augmentera, multipliant les possibilités de mutation du virus et la probabilité que les animaux participent un jour à la propagation du virus. La lutte contre le coronavirus passe donc par une approche...

Covid-19, les sciences sociales dans la bataille

Dans le contexte d’épidémies émergentes, les premiers regards sont braqués sur l’épidémiologie, la virologie, les essais cliniques. Les sciences humaines et sociales ont aussi leur place, importante, dans l’étude du phénomène et la réponse à apporter. Deux anthropologues de la santé de l’IRD...

Maladies parasitaires : l’économie de tests

La parenté de deux vers, responsables de deux fléaux parasitaires en Afrique, rend difficile leur élimination. Les résultats d’une nouvelle étude montre qu’il serait possible de diminuer les coûts des campagnes de lutte contre l’onchocercose.

VIH : les enfants du Sénégal face au défi des résistances

Au Sénégal, en dehors de Dakar, près de deux tiers des enfants infectés par le VIH sont en situation d'échec thérapeutique, échec qui fait le lit des résistances aux traitements. Bien que des solutions existent, elles sont difficiles à mettre à en œuvre à l’échelle du pays.
Gobelets plastique moustiques cage

Chikungunya : soigner le mal par le mâle

Stériliser des moustiques mâles en laboratoire et les lâcher dans la nature permettrait de diminuer la population des vecteurs du chikungunya à La Réunion. Une étude détaille les stratégies utilisées par les scientifiques de l’IRD pour optimiser ces dispersions de moustiques.