Santé

6 résultats

Petites maisons colorées sur un bout de terre entourée de mer

Îles et milieux insulaires face aux changements globaux

Ouverture sur l’extérieur, insertion dans l’économie mondiale, mais aussi multiplication des risques naturels et montée des eaux… les milieux et sociétés insulaires, aux caractéristiques si singulières et toujours questionnées, sont aujourd’hui confrontés à des facteurs de déstabilisation sans...
un énorme thon dans la mer

Climat : le thon annonce la tendance

L’analyse de 5 000 échantillons de thons prélevés dans les océans Pacifique, Atlantique et Indien, a permis de constater un changement significatif du rapport isotopiqueRapport de la quantité de deux formes – ou isotopes – d’un même élément chimique dans un échantillon donné du carbone dans trois...

Maladie du sommeil : enquête sur un « unusual suspect »

L’agent pathogène de la maladie du sommeil est transmis par la mouche tsétsé. Son nom ? Trypanosoma brucei, un parasite qui compte diverses sous-espèces. Vincent Jamonneau et Thierry De Meeûs de l’IRD tentent de cerner l’une d’elles, Trypanosoma brucei gambiense 2, qui ne serait peut-être pas celle...
habitat-precaire-et-sante

La biologie évolutive au service de la santé publique au Sud

Les pays en développement paient un lourd tribut aux maladies infectieuses. Sous la direction de trois chercheurs de l’UMR MIVEGEC, un ouvrage fait la synthèse des recherches sur cette question. Au cœur de leur analyse, repenser l’interface entre recherche académique et santé publique est aujourd...
les-repas-de-sang-de-la-mouche-tse-tse-propagent-la-trypanosomiase

Réservoirs cachés et élimination de la maladie du sommeil

Une équipe de scientifiques tentent d’éclaircir l’importance de deux réservoirs mal connus du parasite de la trypanosomiase humaine africaine, chez l’Homme et chez l’animal. Ils pourraient constituer les derniers obstacles sur la voie de l’élimination de cette funeste maladie.
depistage-maladie-du-sommeil

Maladie du sommeil : génétique et diagnostic

Les populations afro-américaines sont porteuses d’une modification génétique favorisant les maladies rénales mais qui protège face à la maladie du sommeil. Cette particularité ouvre la voie à l’élaboration de nouveaux outils de diagnostic.