Santé

15 résultats

15 résultats

volcan en éruption

Émissions volcaniques : de nouveaux risques sanitaires identifiés ?

Quels sont les risques sanitaires d’une exposition prolongée à des émissions volcaniques ? Une étude publiée par des chercheurs travaillant pour l’IRD vient d’apporter de nouveaux éléments de réponse.

Dengue : un virus très manipulateur

Les travaux de scientifiques français et singapouriens révèlent la surprenante influence du virus de la dengue sur le comportement des moustiques qui transmettent cette maladie aux humains. Ces résultats éclairent des mécanismes épidémiologiques méconnus et pourraient permettre d’affiner les...

Le virus de la dengue manipule les phospholipides

En croisant leurs compétences en infectiologie et en métabolomique, des chercheurs sont parvenus à décrire comment, lorsqu’il infecte les moustiques du genre Aedes, le virus de la dengue modifie les voies de production des phospholipides, des molécules constitutives des membranes des cellules.

La pandémie de Covid-19 ne doit pas nous faire oublier la dengue

En mobilisant aujourd’hui, à juste titre, l’attention du monde entier, la pandémie de Covid-19 liée au nouveau virus SARS-CoV-2 éclipse d’autres maladies infectieuses. Or cette situation est d’autant plus alarmante qu’en détournant l’attention des gestionnaires, des décideurs et du public sur ces...

Et si on cherchait autrement ? Plaidoyer pour une science de la durabilité

un rat dans un champs

Maladies émergentes d’origine animale : d’où viendra la prochaine menace ?

Avec la hausse des températures, l’aquaculture bientôt un point chaud de l’antibiorésistance ?

L’antibiorésistance, c’est-à-dire l’émergence de bactéries résistantes aux antibiotiques, constitue un problème mondial majeur qui tue chaque année plus de 700 000 personnes dans le monde. En 2050, les spécialistes prévoient qu’elle pourrait faire jusqu’à 10 millions de victimes par an.
Coronavirus

Covid-19 : la nécessaire stratégie One Health

Si la pandémie se poursuit, le risque que d’autres animaux se trouvent infectés par le Sars-Cov-2 augmentera, multipliant les possibilités de mutation du virus et la probabilité que les animaux participent un jour à la propagation du virus. La lutte contre le coronavirus passe donc par une approche...
Coronavirus

Sars-CoV-2 : quelles caractéristiques ?

Coronavirus

Évaluer les effets des différentes mesures de lutte contre le Covid-19, mission impossible ?

un énorme thon dans la mer

Climat : le thon annonce la tendance

L’analyse de 5 000 échantillons de thons prélevés dans les océans Pacifique, Atlantique et Indien, a permis de constater un changement significatif du rapport isotopique du carbone dans trois espèces de ces poissons depuis le début des années 2000. Cet état des lieux suggère que les populations de...
Vue aérienne de la mine aurifère de Yaou, située à 12 km au nord-est de la ville de Maripasoula et 230 km au sud-ouest de Cayenne, en Guyane française

Quand l’extraction de l’or fait proliférer des bactéries dévoreuses de chair

Comment l’ulcère de Buruli, une maladie tropicale handicapante due à une bactérie mangeuse de chair, affecte les populations des pays pollués par les exploitations minières à ciel ouvert ? Rodolphe Gozlan, écologue à l'IRD, livre son analyse.
glacier-deyeuxia-palcoco

Le réchauffement distance les plantes d’altitude

Les résultats de recherches menées dans les Andes sur les écosystèmes d’altitude confrontés au réchauffement climatique sont alarmants. Démentant les mécanismes naturels d’adaptation, les plantes tardent à coloniser les espaces supérieurs laissés libres par la fonte des glaciers.
Séquençage du génome de 765 anophèles

Paludisme et diversité génétique du moustique

Les travaux d’un consortium scientifique lèvent le voile sur le génome du moustique vecteur du paludisme. Son fort polymorphisme génétique éclaire le développement et la propagation rapide de résistances aux insecticides. Il pourrait aussi complexifier les stratégies de lutte géniques.
pollution-aerosols

L’impact sanitaire des bioaérosols

Des recherches mettent en lumière le rôle jusqu'ici peu connu des particules fines d'origine biologique dans la pollution atmosphérique. Certaines peuvent renforcer ou diminuer l’impact sanitaire des polluants chimiques. Leur prise en compte, dans l'évaluation de la qualité de l'air, s'impose.