Santé

8 résultats

Affiner votre recherche

8 résultats

Santé en transition

Mourir d’un cancer ou du diabète dans les pays du Sud n’est plus si rare. Dans ces régions, les maladies non transmissibles provoquent aujourd’hui plus de décès que les pathologies infectieuses. En cause, de nouveaux modes de vie, plus urbains et plus industrialisés, et des régimes alimentaires qui...

Paludisme à P. vivax : un test rapide efficace pour adapter le traitement

digue-d-atar

Paludisme : P. vivax détecté dans l’oasis Atar

Pour la première fois, la présence du parasite Plasmodium vivax est confirmée à Atar, dans le nord de la Mauritanie : il est même responsable de la majorité des cas de paludisme. Il est ainsi crucial de lutter pour éviter toute épidémie, non seulement en Mauritanie, mais aussi en Afrique du Nord....
Les défis d'une bonne nutrition, à l'heure d'un monde globalisé.

Les défis de la nutrition dans un monde globalisé

2016-2025, Décennie d’action des Nations unies pour la nutrition. Mais qu’est-ce que la nutrition exactement ? Quels sont les défis d’une bonne nutrition, à l’heure d’un monde globalisé et des ODD ? Réponses dans l’ouvrage coordonné par Bernard Maire et Yves Martin-Prével. Directeur adjoint de l...
habitat-precaire-et-sante

La biologie évolutive au service de la santé publique au Sud

Les pays en développement paient un lourd tribut aux maladies infectieuses. Sous la direction de trois chercheurs de l’UMR MIVEGEC, un ouvrage fait la synthèse des recherches sur cette question. Au cœur de leur analyse, repenser l’interface entre recherche académique et santé publique est aujourd...
fruits-en-grappe-du-raisinier

Une symbiose indéfectible

Des recherches menées autour de l’introduction d’un arbre des milieux extrêmes dans les dunes du Sénégal montrent la solidité de son association avec un champignon. Celui-ci parvient naturellement à l’accompagner depuis son milieu d’origine, de l’autre côté de l’Atlantique.

Ces lipides qui boostent les symbioses

Entre certaines légumineuses et bactéries, c’est la symbiose ! À l’abri dans leurs racines, ces dernières augmentent le rendement de la culture de ces plantes. À cette fin, les bactéries capables de produire des molécules lipidiques baptisées hopanoïdes, offriraient un réel avantage.
aedes-aegypti-le-vecteur-de-chikungunya-dans-les-caraibes

Chikungunya et Twitter en Martinique

Pour la première fois, les scientifiques ont utilisé l’analyse des médias sociaux pour étudier la dynamique d’une épidémie de Chikungunya. Le résultat établit les tenants comportementaux de l’épidémie martiniquaise de 2014 et éclaire les mécanismes de propagation de cette pathologie émergente.