Vivant

7 résultats

Affiner votre recherche

7 résultats

Précieux vers sur Terre et sous terre

Les changements climatiques auront un impact sur les populations de vers de terre alors même que sont découverts les nouveaux rôles que ces derniers jouent pour la qualité des sols et les écosystèmes. Zoom sur deux études de l’UMR Eco&Sols.
Vue aérienne du Rio Parana, un des affluents de l'Amazone, avec un paysage de forêt très coloré s'étendant jusqu'à l'horizon et un ciel très bleu pas si courant dans ce climat équatorial où les nuages sont souvent présents.

Amazone, la rivière à l’envers

La répartition atypique des espèces de poissons dans le bassin de l’Amazone surprend les écologues. Elle pourrait témoigner d’une histoire géologique mal connue.
ruisseau de faible pente serpentant dans les plateaux andins

De l'eau durable pour Quito

À l'image des grandes métropoles sud-américaines, les besoins en eau de la capitale de l’Équateur ne cessent d'augmenter. L'entreprise publique qui gère cette ressource précieuse à Quito s'est associée à l'IRD afin d'approvisionner la population de cette ville en eau de bonne qualité sans...

L’ADN environnemental, traqueur de biodiversité

Avec l’ADN environnemental, les scientifiques peuvent aujourd’hui détecter des espèces peu visibles ou méconnues. Une technique révolutionnaire qui offre de nouvelles façons d’appréhender la biodiversité.
Vue de face et de profil du crâne découvert

Le paradis perdu de l’ancêtre de Lucy

Les travaux des micropaléontologues de l’UMR Cerege permettent de décrire l’habitat d’ Australopithecus anamensis, l’ancêtre de notre ancêtre Lucy, dont un crâne en bon état vient d’être découvert et daté en Éthiopie.
Culture de mil sanio plein champ

Sahel : retour réussi d’une ancienne variété de mil

Pendant 25 ans, le sanio avait quasiment disparu des champs du Sahel sénégalais. À la faveur du retour des pluies dans cette région, cette variété de mil est de plus en plus cultivée. Preuve que les agriculteurs sénégalais sont conscients des variations climatiques et peuvent s'y adapter.

La cacahuète cache son jeu…de gènes