Afrique

15 résultats

Maladies parasitaires : l’économie de tests

La parenté de deux vers, responsables de deux fléaux parasitaires en Afrique, rend difficile leur élimination. Les résultats d’une nouvelle étude montre qu’il serait possible de diminuer les coûts des campagnes de lutte contre l’onchocercose.
 mosaïque de forêts-savanes au Gabon (Bas Ogooué)

La canopée feuillue des forêts tropicales

ASTER : des atomes qui datent

Un isotopeLes isotopes partagent le même nombre de protons mais ont un nombre de neutrons différents rare peut parfois aider à mieux comprendre notre environnement. Comment ? En devenant un outil de datation pour les scientifiques, qu’ils travaillent en hydrologie, archéologie ou climatologie... C...

Des traces de médicaments dans l’eau de Yaoundé

Comment vivre en forêt tropicale ?

La forêt tropicale abrite aujourd’hui plus de 700 millions de personnes, des populations forestières faisant souvent l’objet d’idées reçues. Qui sont réellement ces peuples et comment vivent-ils en forêt ? L’ouvrage « Habiter la forêt tropicale au XXIème siècle » dirigé par trois chercheurs de l’IRD...
Vignette

Un crachat pour freiner le paludisme

ecole-nyamsong-cameroun

Onchocercose et épilepsie : un lien temporel fort

Le débat sur la possibilité que l’onchocercose puisse être une cause d’épilepsie anime depuis longtemps la communauté scientifique. Pour la première fois, une étude de cohorte montre de façon claire une relation temporelle entre les deux.
jardin-agroforestier

Stockage du carbone : l’important, c’est l’apport !

Après 15 ans de pratiques dans l’esprit de l’agriculture climato-intelligente à Madagascar, les chercheurs sont formels : si elles permettent d’augmenter le stockage du carbone du sol, ces méthodes alternatives le font avec une grande variabilité. Le raisonnement doit donc se faire à l’échelle du...
observance-du-traitement-vih

Tirer le meilleur parti des traitements du VIH au Cameroun

Une étude sur l’efficacité des traitements du VIH/sida au Cameroun, menée pour la première fois en zone urbaine et rurale, révèle des taux de succès thérapeutiques insuffisants. Elle appelle à renforcer le suivi biologique et l’accompagnement des patients par les soignants, y compris dans l’arrière...
plat-de-fos-rotis

Des larves au menu

D’après un rapport de la FAO, nous serons 9,7 milliards d’êtres humains en 2050. La production alimentaire devra alors augmenter de 70 % pour nourrir tout le monde. Dans ce contexte, les insectes se présentent comme une source de nourriture alternative possible. Mais quelle est leur qualité...
ombriere-yaounde-cameroun

Canopée artificielle pour orchidées africaines

Un système de culture original permet aux scientifiques d’améliorer leurs connaissances sur les orchidées africaines. En s’appuyant sur cet outil, une récente étude remet en cause les classifications antérieures et révèle l’existence de deux nouveaux genres et de plusieurs nouvelles espèces.
lac-barombi

La forêt d’Afrique Centrale, témoin des premières sociétés d’agriculteurs

Les Hommes seraient à l’origine des transformations de la forêt tropicale humide d’Afrique centrale voilà 2 600 ans. Ils y ont développé de nouvelles pratiques agricoles et adopté la métallurgie du fer : des évolutions qui ont durablement transformé leur environnement.
poissons-recifaux

L’ADN des poissons récifaux se dévoile

Une nouvelle base de données génétique met en lumière le foisonnement des espèces dans les récifs coralliens des océans Indien et Pacifique. Elle s’inscrit dans un mouvement global d’identification des ressources marines dont l’objectif est d’en améliorer la connaissance et la gestion.
Forêt tropicale au Congo

La biomasse forestière au laser

Les scientifiques ont développé une technique pour peser les arbres sans les couper. Elle pourrait permettre de calculer précisément le volume de carbone contenu dans les forêts d’Afrique centrale, dans le cadre des mécanismes de compensation.
Gourami

Un élevage durable pour le gourami

L’élevage du gourami est un élément important de l’économie indonésienne. Une alimentation associée aux plantes aquatiques et une meilleure connaissance de sa biologie pourraient aider à rendre cette pisciculture durable.