Afrique

6 résultats

Affiner votre recherche

6 résultats

Vue aérienne de la mine aurifère de Yaou, située à 12 km au nord-est de la ville de Maripasoula et 230 km au sud-ouest de Cayenne, en Guyane française

Quand l’extraction de l’or fait proliférer des bactéries dévoreuses de chair

Comment l’ulcère de Buruli, une maladie tropicale handicapante due à une bactérie mangeuse de chair, affecte les populations des pays pollués par les exploitations minières à ciel ouvert ? Rodolphe Gozlan, écologue à l'IRD, livre son analyse.
Marilyne Bonnet, souriante, sur un fond végétal, posant à côté d'un panneau indiquant "Epicentre"

Maryline Bonnet : de la médecine humanitaire à la recherche clinique

Les scientifiques distingués par leurs pairs n’ont pas toujours un parcours académique classique… En l’occurrence celui de Maryline Bonnet, qui recevra le 5 juin prochain le prix Christophe Mérieux pour ses travaux au service de la lutte contre la tuberculose et le VIH, est plutôt atypique. Elle a...

L’autopsie verbale, instrument de santé publique

Des mois après l’inhumation, une enquête auprès des proches permet d’établir la cause de la mort lorsqu’elle n’a pu être constatée par un professionnel.
bateau-tunisie

La Méditerranée face au défi climatique

Le changement climatique à l’œuvre exacerbe les vulnérabilités environnementales spécifiques au bassin méditerranéen, selon un récent travail qui a analysé des centaines d’études scientifiques sur le sujet 1 . Le géographe et écologue Wolfgang Cramer, co-auteur de cette publication, précise le...
mil-sauvage-au-sahara

Diversité génétique du mil : un avantage adaptatif passé et futur

Après avoir séquencé le génome du mil, un consortium international composé de chercheurs français de l’IRD, indiens, chinois et de nombreux laboratoires du Nord et du Sud, a étudié différentes variétés sauvages et cultivées. Cela leur a permis de retracer l’histoire du mil cultivé et de décrire l...
labour-en-afrique-du-sud

Stockez du carbone !

Une étude menée par une équipe internationale et réalisée dans vingt pays, Australie, Inde, Nigeria, etc. confirme que l’objectif "4 pour 1 000" d’augmentation du stock de carbone dans les sols peut être atteint. Elle met en lumière les pratiques culturales permettant de réaliser cette ambition. En...