Afrique

11 résultats

Affiner votre recherche

11 résultats

Le safou, un fruit révélateur d’une diversité génétique urbaine et dynamique

Les perturbations liées à l’activité humaine – surexploitation, déforestation, changement climatique, etc. – constituent autant de menaces pour la diversité génétique des plantes. Pourtant, les citadins, planteurs de jardins de case, peuvent jouer un rôle positif important dans la conservation des...

Covid-19, les femmes prennent l’initiative

En Inde, au Sénégal et au Brésil, les femmes, touchées par les mesures de confinement, s'engagent dans des initiatives solidaires. Confection et distribution de repas, transport de médicaments aux plus vulnérables, fabrication et don de masques, elles se sont mobilisées tout au long de la crise...

L’avenir du café robusta se trouve peut-être en Ouganda !

Mise à mal par les changements climatiques, la production du café pourrait fondre comme neige au soleil. Pour lutter contre ce fléau, des équipes internationales, dont celle de Valérie Poncet de l’IRD, sont parties en quête de caféiers sauvages de type robusta dans les forêts de l’Ouganda. Ils ont...
une chenille blanchâtre dans une tige de maïs ouverte tenue par une main

Légionnaire d’automne en Afrique : un nouveau ravageur pour le maïs

Au Kenya, l’étude de la présence des insectes nuisibles dans les cultures du maïs a montré qu’un nouveau ravageur, Spodoptera frugiperda, arrivé récemment, n’a pas remplacé les ravageurs existants : les différentes espèces nuisibles cohabitent désormais dans les champs, remettant en cause les...

Changements climatiques : à chaque espèce végétale, sa réponse

La forêt tropicale humide abrite une biodiversité inégalée. Cependant, elle est souvent considérée comme un tout à l’évolution uniforme. Une étude de l’impact des changements climatiques passés sur des espèces végétales démontre que, dans un même environnement, celles-ci ont réagi différemment. Cela...
Cote sableuse érodée, vue au loin depuis un bateau en mer.

Vers la fin des plages du sud de la Méditerranée ?

L’érosion accélérée des côtes sablonneuses d’Afrique du Nord, qui disparaissent quasiment à vue d’œil, est très alarmante. Les scientifiques s’emploient à en mesurer les effets, en évaluer les impacts et en comprendre les causes, pour proposer des pistes de solutions.
Trois orifices de puits de mine artisanale, équipés de plateformes et d'étayages sommaires en bois.

L’orpaillage sauvage sous l'œil des IA

Les scientifiques développent une technique mêlant algorithmes, machine learning et images spatiales pour détecter les sites d’orpaillage artisanal et leur évolution. Cet instrument innovant pourrait permettre d’encadrer le secteur pour en limiter les impacts négatifs sur l’environnement, la santé...

Des aides financières pour améliorer le quotidien des familles vulnérables au Togo

Pour la première fois au Togo, un programme de transferts monétaires a été mis en place avec pour finalité de réduire le retard de croissance des enfants. Combinant distribution d’argent et sessions d’informations sur la santé et la nutrition, il a permis - via l’amélioration de la sécurité...
Aquarelle représentant un moustique aux formes très légères et étirées, avec de très longues paries de pattes, des ailes transparentes.

La génétique hors norme des super-vecteurs africains du paludisme

La biologie de l’évolution révèle comment la formidable diversité génétique des moustiques africains, alliée à une capacité d’hybridation entre espèces, a favorisé leur rôle délétère dans la transmission du paludisme.

Génétique des populations : une maladie négligée éclaire la diversité

Au sein du groupe de recherche TrypanoGEN, Bruno Bucheton de l’UMR Intertryp a participé à des travaux démontrant la forte diversité génétique des populations africaines. L’occasion de prouver que l’étude d’une maladie tropicale négligée - la maladie du sommeil – peut engendrer des résultats dans un...

Le virus de la dengue manipule les phospholipides

En croisant leurs compétences en infectiologie et en métabolomique, des chercheurs sont parvenus à décrire comment, lorsqu’il infecte les moustiques du genre Aedes, le virus de la dengue modifie les voies de production des phospholipides, des molécules constitutives des membranes des cellules.