Afrique

5 résultats

Le virus de la dengue manipule les phospholipides

En croisant leurs compétences en infectiologie et en métabolomique, des chercheurs sont parvenus à décrire comment, lorsqu’il infecte les moustiques du genre Aedes, le virus de la dengue modifie les voies de production des phospholipides, des molécules constitutives des membranes des cellules.

Moustiques et cancers : des liaisons dangereuses ?

Sujet
Dans les pays du Sud, on dénombre de plus en plus de cancers. En cause : l’allongement de la durée de vie. En parallèle, ces pays abritent de nombreux moustiques à l’origine de diverses maladies infectieuses. Trois chercheurs de l’unité Maladies Infectieuses et Vecteurs : Écologie, Génétique...

Coronavirus : un test pour tous les déceler

Identifier en une seule fois si un patient a été exposé à différents coronavirus, c’est ce que permet un nouveau test sérologique, aux résultats plus fiables que la technique Elisa. Conçu rapidement grâce à l’expérience acquise dans la lutte contre Ebola, le test fera partie de la panoplie d’outils...
Coronavirus

Covid-19 : la nécessaire stratégie One Health

Si la pandémie se poursuit, le risque que d’autres animaux se trouvent infectés par le Sars-Cov-2 augmentera, multipliant les possibilités de mutation du virus et la probabilité que les animaux participent un jour à la propagation du virus. La lutte contre le coronavirus passe donc par une approche...

Le virus Ebola ne rend pas toujours malade

Le virus Ebola ne rend pas systématiquement gravement malade. Pour preuve, en Guinée, 4 % des personnes en contact avec le virus pendant l’épidémie de 2013-2016 n’ont pas développé la maladie. Abdoulaye Touré, co-directeur du laboratoire mixte international RESPIRE et directeur de l'Institut...