Afrique

12 résultats

Le virus de la dengue manipule les phospholipides

En croisant leurs compétences en infectiologie et en métabolomique, des chercheurs sont parvenus à décrire comment, lorsqu’il infecte les moustiques du genre Aedes, le virus de la dengue modifie les voies de production des phospholipides, des molécules constitutives des membranes des cellules.

La pandémie de Covid-19 ne doit pas nous faire oublier la dengue

En mobilisant aujourd’hui, à juste titre, l’attention du monde entier, la pandémie de Covid-19 liée au nouveau virus SARS-CoV-2 éclipse d’autres maladies infectieuses. Or cette situation est d’autant plus alarmante qu’en détournant l’attention des gestionnaires, des décideurs et du public sur ces...

Moustiques et cancers : des liaisons dangereuses ?

Sujet
Dans les pays du Sud, on dénombre de plus en plus de cancers. En cause : l’allongement de la durée de vie. En parallèle, ces pays abritent de nombreux moustiques à l’origine de diverses maladies infectieuses. Trois chercheurs de l’unité Maladies Infectieuses et Vecteurs : Écologie, Génétique...
un rat dans un champs

Maladies émergentes d’origine animale : d’où viendra la prochaine menace ?

Coronavirus

Covid-19 : la nécessaire stratégie One Health

Si la pandémie se poursuit, le risque que d’autres animaux se trouvent infectés par le Sars-Cov-2 augmentera, multipliant les possibilités de mutation du virus et la probabilité que les animaux participent un jour à la propagation du virus. La lutte contre le coronavirus passe donc par une approche...

Les chauves-souris, source inépuisable de virus dangereux pour les humains ?

Depuis plusieurs semaines, nos yeux sont braqués sur un ennemi invisible qui s’attaque à la santé de millions de personnes, emporte la vie d’un trop grand nombre d’entre elles, bouleverse notre organisation sociale, terrasse l’économie mondiale et paralyse la vie politique.

Santé en transition

Mourir d’un cancer ou du diabète dans les pays du Sud n’est plus si rare. Dans ces régions, les maladies non transmissibles provoquent aujourd’hui plus de décès que les pathologies infectieuses. En cause, de nouveaux modes de vie, plus urbains et plus industrialisés, et des régimes alimentaires qui...

Sortir de la pauvreté : microcrédit ou don sans contrepartie ?

Sujet
Lors de l’année internationale du microcrédit en 2005, la Banque mondiale présentait celui-ci comme un outil efficace contre la misère et la faim. 13 ans plus tard, qu’en est-il ? Sort-on de la pauvreté par le microcrédit ? Si non, quelles en sont les lacunes : dans sa mise en œuvre, son usage ou la...
Tube digestif de mouche Drosophila melanogaster présentant des cellules tumorales (marquées en vert par la green fluorescent protein, GFP). Une tumeur dense (à gauche) est située dans la portion antérieure de l’intestin moyen (midgut).

Pathologies et interactions sociales : se regrouper pour mieux lutter

Et si les comportements sociaux pouvaient influencer la progression des maladies, même non contagieuses ? C’est ce qu’ont mis en évidence des équipes françaises du CNRS, avec le soutien de l’IRD, de l’Université Paris-Sud, du CEA et de l’Université de Montpellier, ainsi que de collègues espagnols et...
habitat-precaire-et-sante

La biologie évolutive au service de la santé publique au Sud

Les pays en développement paient un lourd tribut aux maladies infectieuses. Sous la direction de trois chercheurs de l’UMR MIVEGEC, un ouvrage fait la synthèse des recherches sur cette question. Au cœur de leur analyse, repenser l’interface entre recherche académique et santé publique est aujourd...
aedes-albopictus

Le moustique tigre voyage en auto

Des recherches originales montrent le rôle des déplacements automobiles dans la dispersion du moustique tigre en Europe. Habituée des transports de marchandises, l'espèce invasive sait aussi profiter de l'habitacle des véhicules pour se propager. Et 5 voitures sur 1 000 pourraient en emmener.
Séquençage du génome de 765 anophèles

Paludisme et diversité génétique du moustique

Les travaux d’un consortium scientifique lèvent le voile sur le génome du moustique vecteur du paludisme. Son fort polymorphisme génétique éclaire le développement et la propagation rapide de résistances aux insecticides. Il pourrait aussi complexifier les stratégies de lutte géniques.