Afrique

7 résultats

Vue aérienne de la mine aurifère de Yaou, située à 12 km au nord-est de la ville de Maripasoula et 230 km au sud-ouest de Cayenne, en Guyane française

Quand l’extraction de l’or fait proliférer des bactéries dévoreuses de chair

Comment l’ulcère de Buruli, une maladie tropicale handicapante due à une bactérie mangeuse de chair, affecte les populations des pays pollués par les exploitations minières à ciel ouvert ? Rodolphe Gozlan, écologue à l'IRD, livre son analyse.

Menace sur la pêche à la langouste

banc-de-poissons

Des indicateurs harmonisés pour la santé des océans

Un groupe international d’experts des écosystèmes marins vient d’identifier les principales données biologiques à mesurer pour établir et suivre l’état de l’océan. La standardisation de ces variables vise à obtenir des observations utilisables à l’échelle globale et accessibles à tous.
depart-en-mer-des-pecheurs

Pêche coopérative pour ressources partagées

Des recherches scientifiques, mêlant écologie marine, économie des pêches et mathématiques, explorent la gestion d’une ressource halieutique partagée entre plusieurs pays ouest-africains. Ces travaux de modélisation définissent la stratégie la plus équilibrée et durable pour tous les intervenants.
poissons-recifaux

L’ADN des poissons récifaux se dévoile

Une nouvelle base de données génétique met en lumière le foisonnement des espèces dans les récifs coralliens des océans Indien et Pacifique. Elle s’inscrit dans un mouvement global d’identification des ressources marines dont l’objectif est d’en améliorer la connaissance et la gestion.
pollution-aerosols

L’impact sanitaire des bioaérosols

Des recherches mettent en lumière le rôle jusqu'ici peu connu des particules fines d'origine biologique dans la pollution atmosphérique. Certaines peuvent renforcer ou diminuer l’impact sanitaire des polluants chimiques. Leur prise en compte, dans l'évaluation de la qualité de l'air, s'impose.

Afrique sahélienne: réchauffement, anthropisation et inondations

Les inondations dévastatrices sont récurrentes en Afrique de l’Ouest. Le changement climatique et la pression anthropique n’y sont pas étrangers. Il existe des moyens pour les prévenir et éviter les bilans meurtriers.