Afrique

9 résultats

Affiner votre recherche

9 résultats

Réchauffement climatique : une situation d’urgence pour les céréales africaines

Le mil et le sorgho, principales cultures vivrières en Afrique de l’Ouest, souffrent déjà du réchauffement climatique. Leur production a diminué de 15 à 20 % depuis une vingtaine d’années et elle pourrait chuter drastiquement avec l’augmentation des extrêmes de chaleur et de pluie. Une situation d...
Culture de mil sanio plein champ

Sahel : retour réussi d’une ancienne variété de mil

Pendant 25 ans, le sanio avait quasiment disparu des champs du Sahel sénégalais. À la faveur du retour des pluies dans cette région, cette variété de mil est de plus en plus cultivée. Preuve que les agriculteurs sénégalais sont conscients des variations climatiques et peuvent s'y adapter.

Microscopiques, les nématodes pèsent lourd !

Les nématodes sont les animaux les plus nombreux au monde, mais aussi parmi les plus petits. Si minuscules qu’ils sont encore mal connus. C’est pourquoi un consortium international dont Jean Trap, écologue à l’IRD, fait partie, vient d’étudier l’abondance mondiale de ceux qui vivent dans les sols ;...

Smart Clean Garden Concept : de multiples innovations pour gérer les eaux usées urbaines

Promouvoir par des plateformes pédagogiques et expérimentales de recherche, la gestion durable et décentralisée des eaux usées urbaines, c'est le credo de Smart Clean Garden Concept. Détails sur le projet lauréat du prix International Recherche Convergences.
jardin-agroforestier

Stockage du carbone : l’important, c’est l’apport !

Après 15 ans de pratiques dans l’esprit de l’agriculture climato-intelligente à Madagascar, les chercheurs sont formels : si elles permettent d’augmenter le stockage du carbone du sol, ces méthodes alternatives le font avec une grande variabilité. Le raisonnement doit donc se faire à l’échelle du...
nodules-racinaires-de-discaria

Les symbioses fixatrices d'azote se dévoilent

De récentes recherches révèlent l’origine et l’évolution des associations symbiotiques entre certaines plantes et des bactéries du sol pour utiliser l’azote de l’air. À terme, ces connaissances pourraient contribuer au développement d’une agriculture durable, économe en engrais chimiques.
fruits-en-grappe-du-raisinier

Une symbiose indéfectible

Des recherches menées autour de l’introduction d’un arbre des milieux extrêmes dans les dunes du Sénégal montrent la solidité de son association avec un champignon. Celui-ci parvient naturellement à l’accompagner depuis son milieu d’origine, de l’autre côté de l’Atlantique.

Cultiver les terres pour le carbone

Les sols des zones cultivées en région tropicale constituent des puits de carbone encore trop peu exploités. Augmenter les réserves de carbone des sols est aujourd’hui essentiel pour atténuer les effets du changement climatique mais aussi accroître la fertilité de ces terres. Quelles possibilités ?

Ces lipides qui boostent les symbioses

Entre certaines légumineuses et bactéries, c’est la symbiose ! À l’abri dans leurs racines, ces dernières augmentent le rendement de la culture de ces plantes. À cette fin, les bactéries capables de produire des molécules lipidiques baptisées hopanoïdes, offriraient un réel avantage.