Afrique

7 résultats

 mosaïque de forêts-savanes au Gabon (Bas Ogooué)

La canopée feuillue des forêts tropicales

Culture de mil sanio plein champ

Sahel : retour réussi d’une ancienne variété de mil

Pendant 25 ans, le sanio avait quasiment disparu des champs du Sahel sénégalais. À la faveur du retour des pluies dans cette région, cette variété de mil est de plus en plus cultivée. Preuve que les agriculteurs sénégalais sont conscients des variations climatiques et peuvent s'y adapter.

Le café marron éclaire le futur de La Réunion

Le Coffea mauritiana, un caféier, ne vit qu’au cœur de la forêt tropicale humide de La Réunion. Leurs histoires sont donc intimement liées. Edith Garot, doctorante à l'université de Montpellier, et Philippe Lashermes de l’IRD, à Montpellier, ont étudié comment le caféier a réagi aux changements...

L’odyssée des plantes sauvages et cultivées

Dans un livre très illustré, Serge Hamon donne une vision synthétique de l’histoire au long cours que constitue l’odyssée des plantes sauvages et cultivées. L'ouvrage en retrace le fil des évolutions biologiques, génétiques et sociétales. L'auteur revient ici sur quelques idées phares développées...
raphia-textilis

Évaluer la menace sur les palmiers africains

Plante aux multiples usages, le palmier constitue une ressource économique importante. Une étude révèle que les 66 espèces de palmiers africains actuellement connues présentent peu de risque d’extinction à l’échelle du continent. Une bonne nouvelle qui ne doit pas cacher des risques locaux de...
Forêt tropicale au Congo

La biomasse forestière au laser

Les scientifiques ont développé une technique pour peser les arbres sans les couper. Elle pourrait permettre de calculer précisément le volume de carbone contenu dans les forêts d’Afrique centrale, dans le cadre des mécanismes de compensation.
Les raphias poussent dans les milieux marécageux, comme dans la région d'Oyem au Gabon

Les raphias africains à Shenzhen

Les recherches sur les palmiers raphias sont au centre des travaux présentés par l'IRD au Congrès International de Botanique de Shenzhen, en Chine. Des avancées significatives viennent d’être faites sur la connaissance de leur taxonomie et de leurs multiples usages en Afrique.