Afrique

6 résultats

Affiner votre recherche

6 résultats

Maladie du sommeil : enquête sur un « unusual suspect »

L’agent pathogène de la maladie du sommeil est transmis par la mouche tsétsé. Son nom ? Trypanosoma brucei , un parasite qui compte diverses sous-espèces. Vincent Jamonneau et Thierry De Meeûs de l’IRD tentent de cerner l’une d’elles, Trypanosoma brucei gambiense 2 , qui ne serait peut-être pas...
black-bass

La biodiversité des poissons d’eau douce bouleversée

En quelques siècles, 15 % de nouvelles espèces de poissons ont été introduites par l’Homme dans les fleuves et rivières à travers le monde. Des chercheurs ont découvert que ces introductions modifiaient l’écosystème de manière beaucoup plus importante que prévu.
plat-de-fos-rotis

Des larves au menu

D’après un rapport de la FAO, nous serons 9,7 milliards d’êtres humains en 2050. La production alimentaire devra alors augmenter de 70 % pour nourrir tout le monde. Dans ce contexte, les insectes se présentent comme une source de nourriture alternative possible. Mais quelle est leur qualité...
les-repas-de-sang-de-la-mouche-tse-tse-propagent-la-trypanosomiase

Réservoirs cachés et élimination de la maladie du sommeil

Une équipe de scientifiques tentent d’éclaircir l’importance de deux réservoirs mal connus du parasite de la trypanosomiase humaine africaine, chez l’Homme et chez l’animal. Ils pourraient constituer les derniers obstacles sur la voie de l’élimination de cette funeste maladie.
Eaux douces

De l’épuisette à la tablette

Une base de données, centralisant toutes les connaissances sur la répartition spatiale des poissons d’eau douce dans le monde, vient de voir le jour. Elle remplacera bientôt les recherches sur des sources documentaires dispersées, voire des expéditions sur des terrains déjà échantillonnés.
depistage-maladie-du-sommeil

Maladie du sommeil : génétique et diagnostic

Les populations afro-américaines sont porteuses d’une modification génétique favorisant les maladies rénales mais qui protège face à la maladie du sommeil. Cette particularité ouvre la voie à l’élaboration de nouveaux outils de diagnostic.