Amérique

6 résultats

L’âge du cuivre

Une équipe de l’IRD et ses partenaires réalisent la première datation directe d’un gisement de cuivre. En analysant ce minerai issu du désert d’Atacama au Chili, les scientifiques avancent dans la compréhension du climat et du relief de cette région.

Bouleversement climatique dans les Andes tropicales

Un mécanisme atmosphérique encore jamais décrit permet d'expliquer l'évolution récente des pluies qui tombent sur les hauteurs du Pérou et de la Bolivie. Il met en évidence la relation climatique étroite qui existe entre les Andes tropicales et l'ouest de l'Amazonie. Ainsi, les atteintes à la forêt...

Les petits cailloux vont plus vite que les gros

Deux géologues français expliquent comment un isotope rare pourrait aider à calculer la vitesse de transport de galets par une rivière. 10 ans après, avec deux collègues, français et chilien, ils passent de la théorie à la pratique dans les Andes ! Le récit d’un résultat aux retombées pas si...
Vue aérienne de la mine aurifère de Yaou, située à 12 km au nord-est de la ville de Maripasoula et 230 km au sud-ouest de Cayenne, en Guyane française

Quand l’extraction de l’or fait proliférer des bactéries dévoreuses de chair

Comment l’ulcère de Buruli, une maladie tropicale handicapante due à une bactérie mangeuse de chair, affecte les populations des pays pollués par les exploitations minières à ciel ouvert ? Rodolphe Gozlan, écologue à l'IRD, livre son analyse.
Des anchois, sortis de l'eau, en tas.

Humboldt, un eldorado éphémère ?

Mauvaise nouvelle pour les pêcheurs d’anchois péruviens et chiliens : le formidable écosystème marin qui les fait vivre depuis plusieurs décennies pourrait n’être qu’un éphémère eldorado… Les chercheurs des LMI PALEOTRACES et DISCOH(2) explorent l’histoire ancienne du courant de Humboldt, pour...
glacier-deyeuxia-palcoco

Le réchauffement distance les plantes d’altitude

Les résultats de recherches menées dans les Andes sur les écosystèmes d’altitude confrontés au réchauffement climatique sont alarmants. Démentant les mécanismes naturels d’adaptation, les plantes tardent à coloniser les espaces supérieurs laissés libres par la fonte des glaciers.