Amérique

7 résultats

Petites maisons colorées sur un bout de terre entourée de mer

Îles et milieux insulaires face aux changements globaux

Ouverture sur l’extérieur, insertion dans l’économie mondiale, mais aussi multiplication des risques naturels et montée des eaux… les milieux et sociétés insulaires, aux caractéristiques si singulières et toujours questionnées, sont aujourd’hui confrontés à des facteurs de déstabilisation sans...
Vue aérienne du Rio Parana, un des affluents de l'Amazone, avec un paysage de forêt très coloré s'étendant jusqu'à l'horizon et un ciel très bleu pas si courant dans ce climat équatorial où les nuages sont souvent présents.

Amazone, la rivière à l’envers

La répartition atypique des espèces de poissons dans le bassin de l’Amazone surprend les écologues. Elle pourrait témoigner d’une histoire géologique mal connue.

Menace sur la pêche à la langouste

Océans, des labos géants

De l’échantillon moléculaire au balayage satellite, les spécialistes du milieu marin déploient un arsenal multi-échelles pour observer et caractériser mers et océans. Avec l’aide des populations et usagers de la mer, ils scrutent en permanence ces étendues salées qui couvrent les deux tiers de la...
banc-de-poissons

Des indicateurs harmonisés pour la santé des océans

Un groupe international d’experts des écosystèmes marins vient d’identifier les principales données biologiques à mesurer pour établir et suivre l’état de l’océan. La standardisation de ces variables vise à obtenir des observations utilisables à l’échelle globale et accessibles à tous.
peche-el-nino

El Niño et les hasards de la météo

Les événements El Niño de 2015 et de 2016, annoncés par des signes précurseurs comparables, ont eu des amplitudes très divergentes. Leur modélisation met en lumière l’importance de vents de haute fréquence imprévisibles. La capacité de prédiction du phénomène s’en trouve donc fortement limitée.
pollution-aerosols

L’impact sanitaire des bioaérosols

Des recherches mettent en lumière le rôle jusqu'ici peu connu des particules fines d'origine biologique dans la pollution atmosphérique. Certaines peuvent renforcer ou diminuer l’impact sanitaire des polluants chimiques. Leur prise en compte, dans l'évaluation de la qualité de l'air, s'impose.