Amérique

7 résultats

Petites maisons colorées sur un bout de terre entourée de mer

Îles et milieux insulaires face aux changements globaux

Ouverture sur l’extérieur, insertion dans l’économie mondiale, mais aussi multiplication des risques naturels et montée des eaux… les milieux et sociétés insulaires, aux caractéristiques si singulières et toujours questionnées, sont aujourd’hui confrontés à des facteurs de déstabilisation sans...
Des anchois, sortis de l'eau, en tas.

Humboldt, un eldorado éphémère ?

Mauvaise nouvelle pour les pêcheurs d’anchois péruviens et chiliens : le formidable écosystème marin qui les fait vivre depuis plusieurs décennies pourrait n’être qu’un éphémère eldorado… Les chercheurs des LMI PALEOTRACES(1) et DISCOH(2) explorent l’histoire ancienne du courant de Humboldt, pour...

Yunne Shin : chercheuse, mère et citoyenne

Biologiste marin au laboratoire Biodiversité marine, exploitation et conservation (MARBEC), Yunne Shin a participé à l’évaluation mondiale sur la biodiversité et les services écosystémiques, dont la synthèse a été présentée lors de la 7e session de la Plateforme intergouvernementale scientifique et...

Menace sur la pêche à la langouste

Océans, des labos géants

De l’échantillon moléculaire au balayage satellite, les spécialistes du milieu marin déploient un arsenal multi-échelles pour observer et caractériser mers et océans. Avec l’aide des populations et usagers de la mer, ils scrutent en permanence ces étendues salées qui couvrent les deux tiers de la...
erosion-cotiere-au-senegal

Rapport du GIEC : atténuation et adaptation pour la transition africaine

Le 8 octobre, les experts du Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) ont rendu un rapport spécial auquel a participé Arona Diedhiou, climatologue et physicien de l’atmosphère au sein de l'UMR IGE. Le chercheur revient sur cette expérience, et sur le contenu du rapport, à savoir...
peche-el-nino

El Niño et les hasards de la météo

Les événements El Niño de 2015 et de 2016, annoncés par des signes précurseurs comparables, ont eu des amplitudes très divergentes. Leur modélisation met en lumière l’importance de vents de haute fréquence imprévisibles. La capacité de prédiction du phénomène s’en trouve donc fortement limitée.