Amérique

7 résultats

Maïs, seigle et riz : le trio gagnant du carbone du sol

Les petits cailloux vont plus vite que les gros

Deux géologues français expliquent comment un isotope rare pourrait aider à calculer la vitesse de transport de galets par une rivière. 10 ans après, avec deux collègues, français et chilien, ils passent de la théorie à la pratique dans les Andes ! Le récit d’un résultat aux retombées pas si...

Santé en transition

Mourir d’un cancer ou du diabète dans les pays du Sud n’est plus si rare. Dans ces régions, les maladies non transmissibles provoquent aujourd’hui plus de décès que les pathologies infectieuses. En cause, de nouveaux modes de vie, plus urbains et plus industrialisés, et des régimes alimentaires qui...

Océans, des labos géants

De l’échantillon moléculaire au balayage satellite, les spécialistes du milieu marin déploient un arsenal multi-échelles pour observer et caractériser mers et océans. Avec l’aide des populations et usagers de la mer, ils scrutent en permanence ces étendues salées qui couvrent les deux tiers de la...
Les défis d'une bonne nutrition, à l'heure d'un monde globalisé.

Les défis de la nutrition dans un monde globalisé

2016-2025, Décennie d’action des Nations unies pour la nutrition. Mais qu’est-ce que la nutrition exactement ? Quels sont les défis d’une bonne nutrition, à l’heure d’un monde globalisé et des ODD ? Réponses dans l’ouvrage coordonné par Bernard Maire et Yves Martin-Prével. Directeur adjoint de l...
mangroves

Des zones humides trop arrosées pour stocker du carbone

Une étude fait le point des connaissances scientifiques sur le stockage du carbone par les sols des milieux humides. Elle met en lumière des mécanismes jusqu’ici méconnus dont il faudra tenir compte dans les travaux et les décisions sur la préservation de ces milieux.
peche-el-nino

El Niño et les hasards de la météo

Les événements El Niño de 2015 et de 2016, annoncés par des signes précurseurs comparables, ont eu des amplitudes très divergentes. Leur modélisation met en lumière l’importance de vents de haute fréquence imprévisibles. La capacité de prédiction du phénomène s’en trouve donc fortement limitée.