Polynésie française

6 résultats

Une perliculture plus durable avec Margaux Crusot

En 2020, en parallèle de son activité de chargée d’étude sur les biomatériaux en perliculture à l’université de Polynésie française et l’unité Écosystèmes insulaires océaniens, Margaux Crusot entreprend un doctorat sur la réduction des déchets plastiques associés à l’activité perlicole. Sa thèse est...

Polynésie française : la modélisation hydrodynamique au service de la perle noire

La perliculture est la deuxième ressource économique de la Polynésie française : 9,8 millions de perles noires ont été exportées de l’archipel en 2021. Pourtant, les perliculteurs rencontrent des difficultés dans leur activité, notamment pour le collectage. Cette pratique consiste à capter et faire...

Oiseaux marins et îles coralliennes : au cœur de la conservation des récifs

Les oiseaux marins tropicaux ont des rôles clés dans les écosystèmes des récifs coralliens, tout en dépendant des îles associées à ces récifs pour se reproduire. Afin d’améliorer leur conservation, des chercheurs en appellent à la communauté scientifique pour développer des réseaux d’échanges...

LEMAR : révéler les richesses des mers et des océans

Le laboratoire des sciences de l’environnement marin (LEMAR) est installé à Brest, mais il mène des recherches sur toutes les mers du monde. Regroupant des écologistes, des biologistes, des bio-géochimistes, des chimistes, des physiciens et des juristes de l’environnement marin, il conduit des...
recif-moorea-2018

Les coraux de Moorea font de la résistance

Les spécialistes d’écologie marine s’intéressent à la santé des récifs coralliens, mise à rude épreuve par l’accroissement des perturbations naturelles et anthropiques. Alors que leur avenir global inquiète, certains récifs résistent aux agressions répétées, mais perdent néanmoins en diversité.
poissons-recifaux

L’ADN des poissons récifaux se dévoile

Une nouvelle base de données génétique met en lumière le foisonnement des espèces dans les récifs coralliens des océans Indien et Pacifique. Elle s’inscrit dans un mouvement global d’identification des ressources marines dont l’objectif est d’en améliorer la connaissance et la gestion.