Des arbres de la forêt gabonaise vus d'en bas, droit vers le haut.

Les forêts tropicales jouent un rôle de puits à carbone.

© IRD - Thomas Couvreur

Les forêts tropicales sur le grill ?

Les forêts tropicales, qui stockent dans leurs arbres un quart de siècle d’émission de carbone liée aux combustibles fossiles, nous sauveront-elles encore longtemps la mise ? Selon les recherches menées par une vaste équipe internationale, parmi lesquels des scientifiques des UMR AMAP et EDB, ces écosystèmes peuvent supporter l’évolution du climat, mais jusqu’à un certain point seulement. Au-delà, le réchauffement climatique diminuerait la capacité de stockage de carbone en affectant la croissance des arbres ou en augmentant leur mortalité. Ce qui contribuerait en retour à accélérer le réchauffement climatique…
Pour ces scientifiques, qui ont procédé à plus de deux millions de mesures de diamètres d’arbres sur plusieurs décennies et dans 24 pays d’Afrique, d’Amérique latine et d’AsieGrâce notamment au réseaux de parcelles forestières permanentes suivies par l’IRD.1, les forêts tropicales continueront à agir comme un puits à carboneRéservoir qui capte et stocke le carbone atmosphérique tant que leur température moyenne diurne ne dépassera pas les 32°C. Ces résultats soulignent l’urgence qu’il y a à contenir les émissions de gaz à effets de serre, puisqu’en limitant l’augmentation des températures moyennes mondiales à 2°C au-dessus des niveaux préindustrielsObjectif défini lors de la Conférence sur le climat de Paris en 2015 1, les trois quarts des forêts tropicales viendront tout de même à dépasser ce seuil fatidique.